Un week-end bien occupé.

Publié le par Bruno

La ligne est bien tendue, il ne reste plus qu'à surveiller le bouchon. Un peu fébrile notre Thomas pour sa première partie de pêche ce samedi après-midi sur le bord du Noirieu, pourvu que le poisson soit au rendez-vous...

Le geste n'est pas encore bien précis mais Oriane lui donne de bons conseils !
Le geste n'est pas encore bien précis mais Oriane lui donne de bons conseils !

Le geste n'est pas encore bien précis mais Oriane lui donne de bons conseils !

Le matin même, nous avons préparé le matériel avec la plus grande minutie qui soit. Il faut mettre toutes les chances de notre côté. Montage de ligne bien plombée, bien équilibrée, préparation de l'amorce, dégorgeoir, hameçons de rechange si on casse sur du "gros," ne manquait plus que la portion d'asticots que maman devait rapporter.

Un week-end bien occupé.
Un week-end bien occupé.
Un week-end bien occupé.

Beaucoup de plaisir partagé durant ces trois heures de pêche, beaucoup de touches manquées mais la joie de sortir son premier poisson au bout de quelques instants, poisson qu'il a fallu mettre dans un seau pour le ramener vivant... Un beau moment de complicité.

Ce dimanche, fête de l’âne de Beaurepaire-sur-Sambre

L’âne était en vedette ce week-end à Beaurepaire-sur-Sambre. Pour la vingtième fête qui lui était consacré, les visiteurs pouvaient les caresser, les photographier, les applaudir. Même les monter le temps de quelques tours de piste mais certains, têtus en avaient décidé autrement...

Longues oreilles et regard doux, ils sont les rois de la fête.
Longues oreilles et regard doux, ils sont les rois de la fête.

Longues oreilles et regard doux, ils sont les rois de la fête.

Ces trois là ont décidé de ne plus avancer au grand dam de leurs cavaliers.

Ces trois là ont décidé de ne plus avancer au grand dam de leurs cavaliers.

90 ânes et leurs propriétaires déguisés défilent dans ce petit village de Beaurepaire avant les différents concours de beauté etc. Beaurepaire, très animé ce week-end avec sa brocante et un salon de l'artisanat.

Et pas question de partir avant de déguster "une pisse d'âne" (boisson que l'on obtient en mélangeant de la bière blanche avec du sirop de citron) très appréciée sous ce soleil de plomb.

Un régal !
Un régal !

Un régal !

Toujours dans l'Avesnois, et pour les amateurs de chien, le petit village de Prisches, à deux kilomètres de Beaurepaire organise tous les ans la fête du chien pendant tout le week-end de la Pentecôte depuis 27 ans. A voir.

Commenter cet article