Une belle récolte.

Publié le par Bruno

Une belle récolte.

Tôt ce matin, "à la fraiche" a débuté l'arrachage des échalotes plantées en avril dernier. Malgré les intempéries du printemps et ce début d'été catastrophique, la récolte est plus que raisonnable, voire même inespérée après toutes les averses de grêles reçues. La terre argileuse, plaquée par les pluies puis cuite maintenant par la canicule n'ont pas empêché les bulbes de se développer.

(17h, 37°C à l'ombre au thermomètre du jardin.) Encore une soirée arrosage en perspective !

Une belle récolte.
Bientôt le tour des oignons.

Bientôt le tour des oignons.

Issue de la même famille que l’ail et l’oignon, l’échalote est apparue il y a plus de 2 000 ans, en Asie Centrale.

C’est au Turkestan, région d’Asie bordée par la mer Caspienne que la première variété d’échalote voit le jour. Elle tient son nom de la ville d’Ascalon, en Judée. Les Perses et les Égyptiens adoptent vite le petit légume qu’ils considèrent comme une plante sacrée.

Une culture ancienne

La croyance veut que les Croisés l’aient introduite chez nous, de retour de Terre Sainte. Mais des écrits officiels datant du temps de Charlemagne et dans lesquels elle figure réfutent cette hypothèse.

Appelée alors ascalonia, l’échalote devint vite une culture à part entière en France. On la trouve ainsi dans les potagers familiaux ainsi que dans des exploitations agricoles au XIIe et XIIIe siècle. Des marchands ambulants viennent en proposer aux Parisiens.

Longtemps produite dans le nord de la France, l’échalote est aujourd’hui principalement cultivée en Bretagne et dans le Val de Loire, où elle fut introduite au XVIIe siècle.

(Sources: http://www.lesfruitsetlegumesfrais.com/)

Publié dans Côté jardin éco

Commenter cet article