Le printemps arrive, c'est le moment de penser à la cure de sève de bouleau.

Publié le par Bruno

Voilà maintenant trois ans qu'au début du printemps, je vous parle des bienfaits de la sève du bouleau. (articles du 6 avril 2014 et du 20 mars 2015) dans la rubrique "Recherche" du blog.

La sève de bouleau est une des plus riches de tous les arbres. Les populations du Nord de l’Europe en font une consommation régulière depuis des siècles. Il s’agit véritablement d'une pratique empirique ancestrale .

Très riche en minéraux et oligo-éléments, la sève de bouleau contient en grande quantité calcium, magnésium, silicium, sodium, phosphore et potassium, en lesquels nous sommes nombreux à présenter des carences de nos jours.

Au printemps, le bouleau produit pendant un mois, 200 litres de sève par jour, c’est donc plus de 6000 litres de sève qui viendront nourrir un seul arbre adulte .

La pratique consiste à prélever ce liquide en perforant l’arbre après l’écorce et l’aubier, soit un trou de 3 centimètres de profondeur pour 8 millimètres de diamètre. ( Une mèche à bois sur une perceuse sans fil et le tour est joué .) Une petite canule guide le liquide au goutte à goutte jusqu’au récipient qui le recueille . ( cf photo )

Le prélèvement de la sève ne nuit pas à la santé de l’arbre, ou tout au moins à la bonne croissance des bourgeons et jeunes pousses lorsque le travail est fait correctement.

Je recueille 5 litres de sève par arbre et par jour pendant une quinzaine, avant de passer à un autre tronc . Le trou est soigneusement refermé par une petite mèche en bois ou mieux encore, un tourillon de diamètre légèrement supérieur au trou réalisé dans le tronc, et l’arbre continue à bien se porter.

La récolte de sève de bouleau fraîche peut commencer fin février jusque mi avril .
Cette sève est translucide comme de l'eau pure, fraîche et agréable en bouche, elle révèle une saveur très légèrement sucrée .

Par sa double action d’élimination par le foie et les reins, la cure de bouleau est efficace pour drainer les toxines et se purifier.
A prendre en cas d’affections rhumatismales, de lithiases (biliaires ou rénales), de cholestérol, triglycérides et terrain goutteux. Elle donne de bons résultats sur les douleurs articulaires, l’arthrite et l’arthrose. Elle améliore les troubles urinaires. Elle élimine les acides (comme l’acide urique) en excès dans le corps et toutes les toxines (médicaments, additifs, pesticides).

La sève de bouleaux est un excellent fortifiant du système osseux, elle reminéralise et revitalise. Les minéraux présents sous forme ionisée, permettent une meilleure assimilation et rendent la cure de sève de bouleau efficace dans tous les cas d’ostéoporose . Elle est proposée pour les problèmes de peau, permettrait d’éclaircir le teint .
Diurétique et drainante, elle élimine la cellulite et réduit les œdèmes, certains l’associent aux régimes amincissants .

Posologie :

Sur un forum de Doctissimo, il est indiqué ceci :
La cure idéale consiste en une posologie de 250 ml par jour (1/4 de litre) à prendre en 2 ou 3 prises, pendant 21 jours, soit une cure de 5 litres

Les différentes posologies :

Les pages que j'ai consultées indiquent toutes des posologies différentes, par exemple la page que Wikipédia consacre au jus de bouleau, dans le paragraphe : En herboristerie, il est indiqué que sa posologie est : 3 cuillerées à café matin, midi et soir pendant le 1er mois lunaire de printemps, par contre dans l'article de Véronique Van den Bossche il est indiqué une posologie différente !!!

Pour ce qui nous concerne, c'est un grand verre le matin à jeun. 

Le temps de conservation de la sève de bouleau !

L'idéal bien sur est d'avoir un bouleau à proximité de façon à récolter sa sève journellement . Je la soutire dans un bidon de 5 litres ( plastique alimentaire ) puis stockée au réfrigérateur. Je la reconditionne ensuite dans des bouteilles d'eau minérale . La sève est recueillie à l'abri de l'air et de la poussière !

D'après plusieurs sites, la sève placée au réfrigérateur se conserve pendant trois semaines, voire plus le temps de la cure, certains disent qu'elle peut être congelée ...

La sève de bouleau est vendue dans les magasins bio ( 85 euros les 5 litres dans des poches plastique ) ou sur le web .

Contre indications :

La sève de bouleau agit sur l'organisme, comme tout produit ingéré, son absorption peut entraîner des effets secondaires, et comme ses propriétés sont de désintoxiquer l’organisme, certains effets secondaires peuvent apparaître. J'ai trouvé un site où il est marqué ceci :

les effets secondaires sont directement liés à l’état de la personne qui fait la cure. Plus une personne est encombrée, plus son hygiène de vie est mauvaise, plus elle a besoin d’éliminer. Des selles plus abondantes, parfois nauséabondes, des urines plus fréquentes, plus foncées peuvent apparaître durant quelques jours. Les personnes dont l’hygiène de vie est déjà très bonne n’ont pas ces inconvénients, mais les autres découvrent alors à quel point elles en ont besoin. Tous les spécialistes de la sève de bouleau sont d’accord pour dire que tout le monde peut en consommer. Mais il est conseillé selon la littérature, aux personnes dialysées et à celles qui sont atteintes de pathologies graves d’en référer à leur médecin, de se faire suivre normalement par le médecin . Un autre site déconseille le bouleau à ceux qui sont allergiques à l'aspirine, les femmes enceintes et allaitant ne devraient pas consommer le bouleau. Ne pas administrer aux enfants. Certaines personnes présentent une allergie au bouleau.

Le mieux étant de toujours poser la question à son médecin traitant ou son pharmacien !

Le printemps arrive, c'est le moment de penser à la cure de sève de bouleau.

Publié dans info santé

Commenter cet article