Encore un mois d'avril qui se termine, avec une météo bien compliquée pour les jardiniers...

Publié le par Bruno

Rien ne pousse au jardin. La chute des températures et les gelées nocturnes d'avril mettent en péril les prochaines récoltes. Les arbres fruitiers, une fois encore ne donneront aucun fruit cette année, tout a gelé. Les températures restent en dessous des normales saisonnières, avec un vent du Nord qui assèche la terre.

Semer en pleine terre nécessite un minimum de 12° (ce qui n'est pas le cas en ce moment) et de la pluie, absente depuis plusieurs semaines, au grand dam des jardiniers, même si une petite averse tombée hier, est passée quasi inaperçue, laissant la terre aussi sèche.

Les plants de courgettes, potirons et butternuts poussent tranquillement dans le garage où la température est plus clémente en attendant des jours meilleurs.

 

Température semaine dernière (- 6°) sur les pommes de terre ... encore bien au chaud sous le paillage épais.

Température semaine dernière (- 6°) sur les pommes de terre ... encore bien au chaud sous le paillage épais.

Cette année, la machine à broyer va me permettre de transformer en bois raméal fragmenté (BRF)* les branchages, les rameaux,(autrefois destinés à la déchetterie) lors des tailles ou l'abattage d'arbres. Le BRF est utilisé pour garnir les massifs mais aussi dans le jardin, en protection pour les plantations de courgettes, tomates, etc. Les déchets d'hier, deviennent alors un paillis pour le potager, paillis qui nourrit le sol, limite le développement des mauvaises herbes et l'évaporation de l'eau.

* BRF = Bois Raméal Fragmenté. Raméal vient de rameau. Fragmenté veut dire broyé ou déchiqueté.

Une efficacité remarquable ! Ces copeaux de bois frais, très riches en lignine, vont se décomposer et améliorer sérieusement la terre du potager.
Une efficacité remarquable ! Ces copeaux de bois frais, très riches en lignine, vont se décomposer et améliorer sérieusement la terre du potager.

Une efficacité remarquable ! Ces copeaux de bois frais, très riches en lignine, vont se décomposer et améliorer sérieusement la terre du potager.

Les copeaux sont étalés en une couche de 3 à 5 cm d’épaisseur. Ce paillis protège le sol, maintient l’humidité, encourage la vie des milliers de champignons et autres organismes, et limite de plus la pousse des mauvaises herbes.
L'épandage se fait sur terrain sain, un piétinement annihilant tous les efforts fournis. Le BRF ne doit pas être stocké en tas pour éviter une montée en température trop importante. Si le terrain est déjà mis en culture, même dans le cas d’un potager, aucune préparation n’est nécessaire ; il est possible d’épandre le broyat directement. Une fois cette couche étalée, le jardinier devra, au printemps, soit l’enfouir superficiellement au croc, soit la maintenir en paillis encore un peu.
Dans ce dernier cas de figure, il devra écarter les fragments pour dégager des lignes de semis ou de plantation. Le broyat sera alors progressivement ramené au pied des plantes au fur et à mesure de leur croissance.
Les sols recouverts de BRF conviennent à la plupart des légumes qui se repiquent (tomates, aubergines, choux…), qui se plantent (pommes de terre) ou aux semis à grosses graines (fèves, betteraves, potirons, courgettes, haricots…).
Petite mise en garde: Il faut éviter de broyer de grandes quantités de bois résineux (thuyas, sapins…) car cela risque d’acidifier le sol. Donc maximum 20 % de bois résineux en mélange avec des feuillus.

Publié dans Côté jardin éco

Commenter cet article

Annie 29/04/2017 12:43

A la retraite, c 'est carrément une autre vie qui a commencé pour toi !! D 'infirmier qui soigne les gens, tu es devenu un "agriculteur" pour soigner la terre !! Bravo Bruno pour ton investissement dans tout ce que tu entreprends

Bruno 29/04/2017 20:37

Merci Annie pour ton commentaire sympathique.