Randonnée florale autour du Noirieu.

Publié le par Bruno

Cette randonnée florale est une promenade du dimanche matin, passant par le chemin d'Essigny, la traversée du village puis le retour par la rigole du Noirieu au cours de laquelle nous avons rencontré quelques beaux spécimens de plantes locales, fleuries en cette saison.

Exercice photographique plus facile à réaliser en présence de la belle Isis courant toujours 50 mètres devant nous. Les fleurs ne s'envolent pas à son passage...

L'églantine sauvage.

L'églantine, jolie rose sauvage, est l'amie des abeilles. Grâce à elles, l'églantine deviendra un fruit, dont les graines donneront de magnifiques églantiers.

Randonnée florale autour du Noirieu.
Randonnée florale autour du Noirieu.
Randonnée florale autour du Noirieu.

La véronique de Perse.

Découverte dans les talus exposés au soleil chemin d'Essigny. Fleur presque invisible tellement sa taille la dissimule dans les hautes herbes.

Belle plante, mais moins drôle quand elle pousse dans le jardin !
Belle plante, mais moins drôle quand elle pousse dans le jardin !

Belle plante, mais moins drôle quand elle pousse dans le jardin !

Coquelicot et pâquerettes le long d'un champ de colza.

Belle bordure de fleurs sauvages le long d'un champ. Dès le printemps  la pâquerette envahit la pelouse de ses petites fleurs légères. La pâquerette sauvage est une plante vivace qui se multiplie rapidement par émission de stolons, voilà pourquoi elle se propage si vite. Certains la considèrent comme une plante indésirable. Pourtant sa floraison attractive et de longue durée reste un enchantement renouvelé chaque printemps.

Randonnée florale autour du Noirieu.
Randonnée florale autour du Noirieu.

Coquelicot rouge écarlate et pétales de soie.

Son nom nous viendrait de l’ancien français, " coquerico " qui désignait le coq par son cri. On a ensuite fait le parallèle entre la crête du coq et l’aspect rouge et légèrement tombant de cette fleur !

Randonnée florale autour du Noirieu.
Randonnée florale autour du Noirieu.

Fleur de mûrier sauvage.

Cette petite fleur toute simple donnera en septembre une belle mûre noire, gorgée de soleil qui fera le bonheur des amateurs de confitures, tartes, sirops et sorbets...

Randonnée florale autour du Noirieu.

Le lierre terrestre ou Glecboma bederacea.

C'est une est une plante rampante, vivace dont les fleurs sont mauves-bleus. C’est une des herbes de la Saint-Jean et ne possède rien en commun avec le lierre grimpant. Elle atteint dix à quinze centimètres de hauteur et pousse en tapis, en sous-bois Son odeur est parfumée et elle se déguste volontiers en tisane. Quelques branches ajoutées à une potée de pommes-de-terre, donnent un petit goût délicat et original. Ses fleurs se marient bien aux salades, aux apéritifs et parsemées sur des tartines de fromage de chèvre, elles colorent joliment votre assiette. Le lierre terrestre était utilisé au moyen-âge dans la fabrication de la bière et se conservait très bien. Ses principales vertus concernent l’appareil respiratoire car il est reconnu pour traiter l’asthme, la toux, les bronchites.

Lierre terrestre sur la berge du Noirieu.
Lierre terrestre sur la berge du Noirieu.

Lierre terrestre sur la berge du Noirieu.

Le bouton d'or ou renoncule rampante.

Le bouton d’or est une petite fleur jaune que tout le monde connait, un terme utilisé depuis des générations pour qualifier une petite fleur simple et dorée, qui pousse dans les prairies. Mais plusieurs espèces de renoncules se rassemblent sous ce nom d’usage, proches et difficiles à différencier : notamment, la renoncule acre, Ranunculus acris et la renoncule rampante, Ranunculus repens, dont les fleurs se ressemblent.

La Renoncule rampante est toxique lors qu’elle est fraiche. Une fois sèche ou cuite la plante perd sa toxicité. Elle peut donc être incorporée dans le foin pour les animaux. Elle possède également la particularité d’inhiber la croissance des plantes voisines, surtout du trèfle. Du point de vue médicinal, la plante peut être utilisée pour un usage analgésique.

Lorsque les populations ont connu la disette, cette plante était consommée cuite, de manière à perdre sa toxicité. Néanmoins, nous ne posterons pas de prochaines recettes de cuisine élaborées avec des boutons d'or cuits...

Le long du Noirieu.

Le long du Noirieu.

Libellule bleue et renoncule.

Libellule bleue et renoncule.

Le champignon de l'artiste, vraisemblablement deux énormes ganodermes ?

Environ 50 cm de diamètre, la présence de ces deux énormes champignons à la base des troncs, fragilisent énormément la résistance mécanique des peupliers.

Pas vraiment envie d'en faire une omelette !
Pas vraiment envie d'en faire une omelette !

Pas vraiment envie d'en faire une omelette !

Ce ganoderme est facile à reconnaitre sur le terrain. Il est appelé champignon des artistes à cause des dessins que l'on peut faire sur sa face poroïde fraîche à l'aide d'un instrument tranchant. Cette dernière subit une oxydation immédiate et devient brune de façon permanente.

Tiens, un chien !

Randonnée florale autour du Noirieu.

Difficile chemin de rando avec ses orties... Le sentier Robert Cassol.

Aie ! ça pique.

Aie ! ça pique.

Bœufs paisibles à l'entrée du village.

Belle nature.

Belle nature.

Le rescapé du jour !

L'orvet traversait la route près du pont sur la Somme, il a vite été replacé sur le bord de la rivière.

Une belle taille d'environ 50 cm.
Une belle taille d'environ 50 cm.

Une belle taille d'environ 50 cm.

Publié dans Flore et faune

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

NICOLE PAWLOWSKI 02/06/2017 20:54

Merci pour ces fleurs délicates et charmantes, les animaux et ce chien inconnu, une belle bête! Merci aussi pour les explications, c'est toujours un plaisir d'apprendre. À propos de l'aspérule odorante dont tu nous parlais lors de la promenade au Bois de Mennevret, je m'en rappelle très bien, il y en avait à Croix derrière le cimetière et j'en cueillais avec ma grand-mère pour en mettre dans les armoires (Ça remonte loin...) Quant aux orties, elles ont les mêmes vertus que le venin des abeilles. J'avais un oncle russe qui me disait de me frotter les mains (ou d'autres endroits douloureux) avec une poignée d'orties (il l'avait fait et ça marchait) pour guérir ou soulager (selon l'état du patient) les rhumatismes. Je n'ai jamais eu le courage de le faire, c'est bête! Bonne fin de semaine à vous trois et grosses bises de nous deux. (Petite remarque: les photos pour valider le commentaire sont très nases, il faut s'y reprendre à plusieurs fois!)

Bruno 03/06/2017 05:40

Je confirme Nicole, le "captcha" est très nase ! mdr . CAPTCHA est l'acronyme pour « Completely Automated Public Turing Test To Tell Computers and Humans Apart ». Un Captcha est un programme de test visant à protéger un site web (souvent une page de formulaire ou d'inscription) des robots. C'est sorte de code à taper sur Internet pour vérifier que ce n'est pas un robot qui tente d'utiliser un lien. Grosses bises à tous les deux.