Encore une saison bien compliquée pour les jardiniers.

Publié le par Bruno

Printemps 2016, des pluies incessantes avec leurs lots d'inondations et un jardin transformé en rizière...

Cette année, c'est un printemps froid, venteux et sec avec en Mai dernier, quelques bons coups de gel sur les fruitiers en fleurs ont anéanti tout espoir de récoltes et depuis sécheresse et canicule au jardin...

Les pays du Sud sont plus coutumiers des périodes de sécheresse, ceux du Nord un peu moins excepté durant l'été où le manque d'eau peut s’avérer problématique dans le jardin. Quelques astuces existent cependant pour éviter que le manque d'eau combiné à un vent desséchant et à un fort ensoleillement n'aient raison de nos plantations.

L'indispensable paillage.

Des récoltes inespérées.

Des récoltes inespérées.

BRF* (art. du 29 Avril dernier) et tontes de gazon semblent avoir sauvegardé les pieds de courgettes, potirons et butternuts. Le paillage a permis de conserver un peu de fraîcheur au sol en limitant de façon conséquente l'évaporation. Je n'ai pas lésiné sur la quantité, une bonne épaisseur de paillage protège les racines dans le sol et permet d'arroser moins. Les citernes d'eau sont maintenant à sec et les tontes de gazon se raréfient. J'espère la pluie...

Le paillage se transformera bientôt en humus. Installation d'un filet de protection "anti pigeon". L'an dernier, ces volatiles avaient causé de gros dégats dans les choux...

Le paillage se transformera bientôt en humus. Installation d'un filet de protection "anti pigeon". L'an dernier, ces volatiles avaient causé de gros dégats dans les choux...

Comme le dit l'adage " un binage vaut deux arrosages ", aussi quand cela fait des mois qu'il n'est pas tombé une goutte d'eau ou si peu...

Oignons et échalotes réussis, content d'avoir réalisé et conservé du plant d'échalote de l'an dernier.

Oignons et échalotes réussis, content d'avoir réalisé et conservé du plant d'échalote de l'an dernier.

Une bordure de lavandes pour protéger les choux.

Encore une saison bien compliquée pour les jardiniers.
Encore une saison bien compliquée pour les jardiniers.

Qui n’a jamais croisé ce grand papillon blanc aux petites tâches noires, que ce soit en ville ou en campagne? Saviez-vous que sa chenille se nourrissait des choux potagers et pouvait occasionner d’importants dégâts, jusqu’à rendre les choux impropres à la consommation ? Ces grands papillons sont des piérides. Ces lépidoptères sont indigènes à nos régions depuis la nuit des temps, ils ont heureusement de nombreux prédateurs et parasites, notamment les oiseaux tel que les mésanges que nous avons nourri l'hiver pendant les périodes de grands froids...

L'arrosage au purin d'orties est aussi très efficace mais nauséabond. L'odeur doit les faire fuir...

Force est de constater que les lavandes fleuries semblent plus les intéresser, dès lors, plus de piérides sur les choux...

Encore une saison bien compliquée pour les jardiniers.
Encore une saison bien compliquée pour les jardiniers.
Encore une saison bien compliquée pour les jardiniers.

" Sois satisfait des fleurs, des fruits, même des feuilles, si c'est dans ton jardin à toi que tu les cueilles ! "  Edmond Rostand

Publié dans Côté jardin éco

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article