Voilà de quoi préparer de bonnes recettes cet hiver.

Publié le par Bruno

Voilà de quoi préparer de bonnes recettes cet hiver.

La récolte des cucurbitacées ne doit pas intervenir trop tôt car les fruits risquent d'être plus sensibles aux chocs et au pourrissement. Le jaunissement du feuillage ainsi que le durcissement de la peau et de la queue, indiquent une maturité proche mais mieux vaut laisser courges et potirons mûrir sur pied tant que le temps le permet, c'est-à-dire tant qu'il n'y a pas de risque de gelée blanche. Cette année, le temps très sec et chaud  a favorisé une maturité précoce. Il faut surtout éviter lors des différentes manipulations de les cogner, ce qui pourrait entrainer un départ de pourriture.

Certains types et variétés sont plus précoces que d'autres. Les courges "Butternut" ferment le ban, néanmoins il faudra attendre encore un peu pour les récolter.

Les butternuts ont poussé dans les lavandes !

Les butternuts ont poussé dans les lavandes !

Quelle que soit la date de récolte, il faut ramasser les fruits par beau temps et les laisser au sec dans le garage par exemple, ressuyer pendant une dizaine de jours. Ne jamais casser la queue près du fruit, coupez plutôt la tige. (Queue cassée est une porte d'entrée possible pour les champignons).

Passé ce délai, ils seront entreposés à la cave, au sec dans des caisses en bois ou sur des palettes, sans les superposer les uns sur les autres et sans qu'ils ne se touchent. Les palettes en bois qui ont l'avantage de ventiler les fruits par le dessous et donc  de mieux les sécher.

De quoi se régaler cet hiver, et pour la petite histoire, la bande des quatre adore la purée de carottes-pommes de terre de mamie, (qui n' a de carottes .... que la couleur)... Chut !

Publié dans Côté jardin éco

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article