Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

74 articles avec flore et faune

Un endroit insolite de nidification.

Publié le par Bruno

Depuis quelques temps déjà, notre voisine Graziella a constaté une activité intense d'oiseaux sur une jardinière suspendue à une avancée de toiture. D'abord la construction d'un nid puis la naissance de petits, rendant délicat l'arrosage des géraniums... 

Nid bien à l'abri sous le toit.

Nid bien à l'abri sous le toit.

Les adeptes du pot de fleur.

Un arrosage plus tempéré, devient dès lors indispensable pour ne pas menacer cette famille de gobemouche gris, (Musciapa striata ) amateur de géranium qui s'est installée dans un pot destiné à accueillir la plante.

Le gobemouche est un petit migrateur qui hiverne en Afrique du Nord. Il se nourrit essentiellement d’insectes volants de différentes espèces, d’araignées, d’escargots et de vers de terre. Il lui arrive aussi de consommer des petits fruits et des baies.
Il chasse en faisant des sorties rapides depuis un perchoir, à un ou deux mètres au-dessus du sol. Il capture les proies en vol et retourne à son poste pour les dévorer.
Il happe les proies en se déplaçant continuellement d’un perchoir à un autre. Quelques insectes sont capturés sur la végétation, et d’autres sur le sol. Il peut voltiger devant les buissons où il picore des petits fruits et des baies. Il enlève le dard des abeilles et des guêpes en les frappant contre une surface dure.
Le Gobemouche gris est en général solitaire ou en couple, mais aussi parfois en groupes familiaux. Pendant les migrations, on peut les voir en grandes bandes.

 

Les parents.
Les parents.

Les parents.

La saison de reproduction a lieu entre mi-mai et mi-août.
Le nid du Gobemouche gris est construit essentiellement par la femelle, mais parfois, le mâle lui apporte un peu d’aide. C’est une coupe volumineuse faite de brindilles fines, radicelles, feuilles mortes, mousse et herbes sèches, et l’intérieur est tapissé de matériaux doux tels que poils et plumes.

"A petit oiseau, petit nid."
"A petit oiseau, petit nid."

"A petit oiseau, petit nid."

Le chant du gobemouche.

Publié dans Flore et faune, Photos

Partager cet article

Repost 0

Retour de cueillette, en passant par ...

Publié le par Bruno

Qui reconnaîtra l'endroit où a été prise la photo ?

Un clic sur la photo pour agrandir ! Un beau panorama sous un soleil de plomb...

Un clic sur la photo pour agrandir ! Un beau panorama sous un soleil de plomb...

La grange aux hirondelles chez Andrée et Raymond.

Jeunes d'hirondelles au nid. Ne trouvez-vous pas extraordinaire que ce petit oiseau, d'à peine 20 grammes, qui après avoir parcouru des milliers de kilomètres revienne là, dans ce petit village, à cette encoignure de fenêtre réaménager son nid ?
Moi si !

Plus d'une vingtaine de nids dans la grange !
Plus d'une vingtaine de nids dans la grange !
Plus d'une vingtaine de nids dans la grange !

Plus d'une vingtaine de nids dans la grange !

Les hirondelles nichent préférentiellement dans des bâtiments bien accessibles, tels qu’un atelier, un garage ouvert, une grange, ou encore sur la devanture de maison.
Même s’ils ne sont pas habitables, ces bâtiments sont néanmoins souvent utilisés.

Les Hirondelles des fenêtres sont de véritables artisans maçons fabriquant avec les éléments naturels leur nid : terre, argile, eau, crin de cheval, un peu d’herbes sèches. Elles savent où se procurer les matériaux de qualité et faire les assemblages judicieux.

Avec le temps, le nid peut se fragiliser et finit par tomber au sol. Dans d’autres cas, il risque d’être détruit pour des raisons esthétiques (nid ou accumulation des fientes des oiseaux), ou techniques (peinture/crépi à refaire, fenêtres à changer...).

Chez notre voisin René, deux nids sont installés de part et d'autre d'une fenêtre pour les accueillir.

 
Retour de cueillette, en passant par ...

Nids d'hirondelles et salissures.

Un nid situé à l’angle d’une fenêtre, sous un cache-moineau ou sous un balcon : le couple et leurs jeunes l’utilisent pendant tout l’été. Au dessous s’accumulent leurs fientes. Voici les solutions pour cohabiter avec ces p’tites bêtes.

Poser une planchette, qui aura pour fonction de retenir les crottes. Plus de crottes au sol ou dans des endroits non désirés ! Il suffira de nettoyer la planchette chaque automne.

En plus de son intérêt de "propreté", la planchette peut aussi servir de renfort mécanique à un nid un peu faible.

En plus de son intérêt de "propreté", la planchette peut aussi servir de renfort mécanique à un nid un peu faible.

Publié dans Photos, Flore et faune

Partager cet article

Repost 0

Champ de blé et coquelicots.

Publié le par Bruno

Champ de blé Z.I Rouvroy.

Champ de blé Z.I Rouvroy.

Qui ne sait jamais arrêté devant la beauté d'un champ de blé parsemé de coquelicots ou de bleuets ?

Champ de blé et coquelicots.

"Coquelicots et bleuets sont souvent de trop dans un champ de blé, et pourtant qui peut nier que c'est à eux que celui-ci doit son éclat ?" 

Constantÿn Huygens.

Publié dans Photos, Flore et faune

Partager cet article

Repost 0

Randonnée florale autour du Noirieu.

Publié le par Bruno

Cette randonnée florale est une promenade du dimanche matin, passant par le chemin d'Essigny, la traversée du village puis le retour par la rigole du Noirieu au cours de laquelle nous avons rencontré quelques beaux spécimens de plantes locales, fleuries en cette saison.

Exercice photographique plus facile à réaliser en présence de la belle Isis courant toujours 50 mètres devant nous. Les fleurs ne s'envolent pas à son passage...

L'églantine sauvage.

L'églantine, jolie rose sauvage, est l'amie des abeilles. Grâce à elles, l'églantine deviendra un fruit, dont les graines donneront de magnifiques églantiers.

Randonnée florale autour du Noirieu.
Randonnée florale autour du Noirieu.
Randonnée florale autour du Noirieu.

La véronique de Perse.

Découverte dans les talus exposés au soleil chemin d'Essigny. Fleur presque invisible tellement sa taille la dissimule dans les hautes herbes.

Belle plante, mais moins drôle quand elle pousse dans le jardin !
Belle plante, mais moins drôle quand elle pousse dans le jardin !

Belle plante, mais moins drôle quand elle pousse dans le jardin !

Coquelicot et pâquerettes le long d'un champ de colza.

Belle bordure de fleurs sauvages le long d'un champ. Dès le printemps  la pâquerette envahit la pelouse de ses petites fleurs légères. La pâquerette sauvage est une plante vivace qui se multiplie rapidement par émission de stolons, voilà pourquoi elle se propage si vite. Certains la considèrent comme une plante indésirable. Pourtant sa floraison attractive et de longue durée reste un enchantement renouvelé chaque printemps.

Randonnée florale autour du Noirieu.
Randonnée florale autour du Noirieu.

Coquelicot rouge écarlate et pétales de soie.

Son nom nous viendrait de l’ancien français, " coquerico " qui désignait le coq par son cri. On a ensuite fait le parallèle entre la crête du coq et l’aspect rouge et légèrement tombant de cette fleur !

Randonnée florale autour du Noirieu.
Randonnée florale autour du Noirieu.

Fleur de mûrier sauvage.

Cette petite fleur toute simple donnera en septembre une belle mûre noire, gorgée de soleil qui fera le bonheur des amateurs de confitures, tartes, sirops et sorbets...

Randonnée florale autour du Noirieu.

Le lierre terrestre ou Glecboma bederacea.

C'est une est une plante rampante, vivace dont les fleurs sont mauves-bleus. C’est une des herbes de la Saint-Jean et ne possède rien en commun avec le lierre grimpant. Elle atteint dix à quinze centimètres de hauteur et pousse en tapis, en sous-bois Son odeur est parfumée et elle se déguste volontiers en tisane. Quelques branches ajoutées à une potée de pommes-de-terre, donnent un petit goût délicat et original. Ses fleurs se marient bien aux salades, aux apéritifs et parsemées sur des tartines de fromage de chèvre, elles colorent joliment votre assiette. Le lierre terrestre était utilisé au moyen-âge dans la fabrication de la bière et se conservait très bien. Ses principales vertus concernent l’appareil respiratoire car il est reconnu pour traiter l’asthme, la toux, les bronchites.

Lierre terrestre sur la berge du Noirieu.
Lierre terrestre sur la berge du Noirieu.

Lierre terrestre sur la berge du Noirieu.

Le bouton d'or ou renoncule rampante.

Le bouton d’or est une petite fleur jaune que tout le monde connait, un terme utilisé depuis des générations pour qualifier une petite fleur simple et dorée, qui pousse dans les prairies. Mais plusieurs espèces de renoncules se rassemblent sous ce nom d’usage, proches et difficiles à différencier : notamment, la renoncule acre, Ranunculus acris et la renoncule rampante, Ranunculus repens, dont les fleurs se ressemblent.

La Renoncule rampante est toxique lors qu’elle est fraiche. Une fois sèche ou cuite la plante perd sa toxicité. Elle peut donc être incorporée dans le foin pour les animaux. Elle possède également la particularité d’inhiber la croissance des plantes voisines, surtout du trèfle. Du point de vue médicinal, la plante peut être utilisée pour un usage analgésique.

Lorsque les populations ont connu la disette, cette plante était consommée cuite, de manière à perdre sa toxicité. Néanmoins, nous ne posterons pas de prochaines recettes de cuisine élaborées avec des boutons d'or cuits...

Le long du Noirieu.

Le long du Noirieu.

Libellule bleue et renoncule.

Libellule bleue et renoncule.

Le champignon de l'artiste, vraisemblablement deux énormes ganodermes ?

Environ 50 cm de diamètre, la présence de ces deux énormes champignons à la base des troncs, fragilisent énormément la résistance mécanique des peupliers.

Pas vraiment envie d'en faire une omelette !
Pas vraiment envie d'en faire une omelette !

Pas vraiment envie d'en faire une omelette !

Ce ganoderme est facile à reconnaitre sur le terrain. Il est appelé champignon des artistes à cause des dessins que l'on peut faire sur sa face poroïde fraîche à l'aide d'un instrument tranchant. Cette dernière subit une oxydation immédiate et devient brune de façon permanente.

Tiens, un chien !

Randonnée florale autour du Noirieu.

Difficile chemin de rando avec ses orties... Le sentier Robert Cassol.

Aie ! ça pique.

Aie ! ça pique.

Bœufs paisibles à l'entrée du village.

Belle nature.

Belle nature.

Le rescapé du jour !

L'orvet traversait la route près du pont sur la Somme, il a vite été replacé sur le bord de la rivière.

Une belle taille d'environ 50 cm.
Une belle taille d'environ 50 cm.

Une belle taille d'environ 50 cm.

Publié dans Flore et faune

Partager cet article

Repost 0

Fleurs du jardin.

Publié le par Bruno

Quelles soient grandes ou petites, colorées ou discrètes, odorantes ou non, toutes les fleurs enchantent notre quotidien.

Fleurs de tabac d'ornement nicotania.

Fleurs de tabac d'ornement nicotania.

L'iris noire
L'iris noire

L'iris noire

Clématite
Clématite

Clématite

Fleurs de ciboulette.

Fleurs de ciboulette.

Mufliers multicolores.
Mufliers multicolores.
Mufliers multicolores.
Mufliers multicolores.
Mufliers multicolores.
Mufliers multicolores.

Mufliers multicolores.

La pivoine, reine des fleurs.
La pivoine, reine des fleurs.

La pivoine, reine des fleurs.

L'ancolie.

L'ancolie.

"Les fleurs transmettent nos sentiments bien mieux que les mots, c'est parce qu'elles accompagnent la vie des hommes depuis l'antiquité. Selon l'occasion, chacune a son mot à dire, influencée par son histoire, sa saisonnalité."

Au sol, un paillis de BRF, composé de feuilles pourpres et branches de prunus.

Au sol, un paillis de BRF, composé de feuilles pourpres et branches de prunus.

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>