Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

48 articles avec cote jardin eco

Pas cher et qui rapporte gros...

Publié le par Bruno

Pour beaucoup, c'est la corvée de l'année !

Le ramassage des feuilles mortes en Automne n'est pas une sinécure quand on possède de nombreux grands arbres sur son terrain. Ceux ci ont la fâcheuse habitude de ne pas se déplumer d'un seul coup, il faut s'y reprendre en plusieurs fois pour faire place nette. Le râteau ramasse feuille est bien pratique et surtout efficace pour accéder le long des bordures, massifs etc.

Pour ma part, j'utilise surtout la tondeuse à gazon qui présente l'avantage de ramasser, broyer et compacter les feuilles mortes dans le bac à gazon. Il y a bien sûr l'option radicale qui consiste à s'équiper d'une machine à moteur électrique ou thermique, capable tout à la fois de souffler les feuilles pour les regrouper en tas, puis de les aspirer et de les broyer afin qu'elles prennent le moins de place possible. La tondeuse me parait plus pratique et rapide.

Une manne tombée du ciel.

Attention, pas de feuilles d'arbres malades ou encore de noyer (très longues à se décomposer)

Attention, pas de feuilles d'arbres malades ou encore de noyer (très longues à se décomposer)

Vous vous consolerez du temps passé à ramasser toutes ces feuilles, en songeant au magnifique terreau, idéal pour amender le sol de vos massifs ou de votre potager, que vous allez pouvoir confectionner à peu de frais avec cette véritable manne tombée du ciel. À 10 euros en moyenne le sac de 50 l vendu en jardinerie, cela donne à réfléchir... Ne commettez donc pas l'erreur de vous débarrasser de ces précieux "déchets" verts (c'est valable aussi pour les tontes de gazon). Le paillage effectué tout au long de la saison sur les pommes de terre, les potirons, courgettes...s'est déjà transformé en humus.

Déjà une bonne parcelle de bêcher...
Déjà une bonne parcelle de bêcher...

Déjà une bonne parcelle de bêcher...

Les feuilles mortes déposées le long de la haie vont me servir à pailler les parcelles du potager que je viens tout juste de bêcher. En plus de protéger le sol contre le tassement provoqué par les pluies d'hiver, une couche de feuilles d'une quinzaine de centimètres fera une excellente couverture pour les vers de terre, (nombreux dans cette bonne terre argileuse) et les micro-organismes qui vont accélérer sa décomposition et enrichir ainsi la teneur en humus du sol. Enfin, en bloquant la lumière qui arrive en surface, cette couverture végétale empêche la germination des mauvaises herbes lors des périodes de redoux. Ne pas oublier en Mars-Avril prochain, quand le soleil de printemps commencera à montrer le bout de son nez, à ôter le reliquat de feuilles, s'il est encore épais, afin de faciliter le réchauffement du sol.

L'ail d'hiver planté la semaine dernière, commence à faire route.

Pas cher et qui rapporte gros...

Jamais seul au jardin !

Isis, fidèle compagne.
Isis, fidèle compagne.

Isis, fidèle compagne.

Des salades chicorée pain de sucre, des scaroles et des poireaux d'hiver magnifiques !

Tontes de gazon depuis le printemps dernier, compost maison, fumier de cheval, purin d'ortie et un peu de temps passé dans le jardin, beaucoup de bonheur à cultiver ses légumes...

Une chicorée pain de sucre, plus grosse qu'un ballon de rugby.

Une chicorée pain de sucre, plus grosse qu'un ballon de rugby.

Du 100%100 bio.
Du 100%100 bio.

Du 100%100 bio.

Citation:

  Le jardin est la prolongation naturelle d'une conception de vie. Erik Orsenna.

Publié dans Côté jardin éco

Partager cet article

Repost 0

Un essai concluant.

Publié le par Bruno

Une astuce économique et écologique pour se débarrasser de la mousse dans la pelouse...

Un terrain ombragé, souvent humide, un sol argileux qui ne draine pas les pluies, compacté par le piétinement incessant et la mousse ne tarde pas à faire son apparition. Elle devient si dense qu'elle finit par étouffer le gazon, si rien n'est fait.

Bien sur il existe bien des moyens pour lutter contre ce fléau, (sulfate de fer, engrais gazon neutralisant la mousse, scarificateur ...), rien de bien efficace au long terme.

Une recette naturelle et efficace: la cendre de bois.

Une recette naturelle et efficace: la cendre de bois.

Si vous vous chauffez au bois, ne jetez plus la cendre de votre cheminée.

Dans de précédents articles, à la rubrique "Côté jardin éco", j'indiquai son utilisation pour enrichir la terre du potager avec l'apport non négligeable de potasse, ou encore pour stopper les limaces dans les salades ...

Les cendres peuvent aussi avoir une action efficace pour lutter contre l'envahissement du gazon par la mousse.

Un essai concluant.

Répandre 70 à 100 grammes de cendre au m2, soit environ deux grosses poignées, de Novembre à Mars-Avril, c'est à dire pendant la période de chauffage.

Attention à ne pas utiliser des cendres de bois traités avec des produits chimiques, colles, solvants comme dans les contreplaqués, agglomérés ou encore peints... 

Pour la mise en œuvre: attention au sens du vent !

Pour la mise en œuvre: attention au sens du vent !

La pelouse apprécie la cendre qui, à la dose indiquée, favorise l'activité des micro-organismes et des lombrics, ce qui améliore l'infiltration de l'eau. La mousse ne tarde pas à mourir et la potasse apportée par les cendres favorisera la repousse du gazon le printemps prochain.

Efficace la cendre de bois, la mousse change vite d'aspect.
Efficace la cendre de bois, la mousse change vite d'aspect.

Efficace la cendre de bois, la mousse change vite d'aspect.

Partager cet article

Repost 0

La bête à bon dieu est aussi la meilleure amie du jardinier.

Publié le par Bruno

Les coccinelles sont appelées familièrement "les bêtes à bon Dieu". Ce surnom est tiré d'une légende remontant au Xème siècle. (source Wikipédia)

La bête à bon dieu est aussi la meilleure amie du jardinier.
La bête à bon dieu est aussi la meilleure amie du jardinier.

Condamné à mort pour un meurtre commis à Paris, un homme, qui clamait son innocence, a dû son salut à la présence du petit insecte. En effet, le jour de son exécution publique, le condamné devait avoir la tête tranchée, mais une coccinelle se posa sur son cou. 

Le bourreau tenta de l'enlever, mais le coléoptère revint à plusieurs reprises se placer au même endroit. Le roi Robert II (972-1031) y vit alors une intervention divine et décida de gracier l'homme.

Quelques jours plus tard, le vrai meurtrier fut retrouvé. Cette histoire s'est très vite répandue et la coccinelle fut dès lors considérée comme un porte-bonheur qu'il ne fallait pas écraser. 

Champ de maïs octobre 2017.
Champ de maïs octobre 2017.

Champ de maïs octobre 2017.

En passant par le jardin d'automne.

Jours qui raccourcissent, fraicheur des nuits n'aident pas au murissement des dernières tomates.

Tomates "coeur de bœuf" tardives et tomates cerises.
Tomates "coeur de bœuf" tardives et tomates cerises.

Tomates "coeur de bœuf" tardives et tomates cerises.

Poireaux et salades d'hiver ont bien profité des dernières grosses pluies.

Salades pain de sucre et scarole.
Salades pain de sucre et scarole.

Salades pain de sucre et scarole.

Partager cet article

Repost 0

Voilà de quoi préparer de bonnes recettes cet hiver.

Publié le par Bruno

Voilà de quoi préparer de bonnes recettes cet hiver.

La récolte des cucurbitacées ne doit pas intervenir trop tôt car les fruits risquent d'être plus sensibles aux chocs et au pourrissement. Le jaunissement du feuillage ainsi que le durcissement de la peau et de la queue, indiquent une maturité proche mais mieux vaut laisser courges et potirons mûrir sur pied tant que le temps le permet, c'est-à-dire tant qu'il n'y a pas de risque de gelée blanche. Cette année, le temps très sec et chaud  a favorisé une maturité précoce. Il faut surtout éviter lors des différentes manipulations de les cogner, ce qui pourrait entrainer un départ de pourriture.

Certains types et variétés sont plus précoces que d'autres. Les courges "Butternut" ferment le ban, néanmoins il faudra attendre encore un peu pour les récolter.

Les butternuts ont poussé dans les lavandes !

Les butternuts ont poussé dans les lavandes !

Quelle que soit la date de récolte, il faut ramasser les fruits par beau temps et les laisser au sec dans le garage par exemple, ressuyer pendant une dizaine de jours. Ne jamais casser la queue près du fruit, coupez plutôt la tige. (Queue cassée est une porte d'entrée possible pour les champignons).

Passé ce délai, ils seront entreposés à la cave, au sec dans des caisses en bois ou sur des palettes, sans les superposer les uns sur les autres et sans qu'ils ne se touchent. Les palettes en bois qui ont l'avantage de ventiler les fruits par le dessous et donc  de mieux les sécher.

De quoi se régaler cet hiver, et pour la petite histoire, la bande des quatre adore la purée de carottes-pommes de terre de mamie, (qui n' a de carottes .... que la couleur)... Chut !

Publié dans Côté jardin éco

Partager cet article

Repost 0

Les bienfaits des dernières pluies.

Publié le par Bruno

Dahlias du jardin.
Dahlias du jardin.

Dahlias du jardin.

"Tout jardin est, d'abord l'apprentissage du temps, du temps qu'il fait, la pluie, le vent, le soleil, et le temps qui passe, le cycle des saisons".

Erik Orsenna 

Après quelques jours de pluie...
Après quelques jours de pluie...

Après quelques jours de pluie...

Publié dans Photos, Côté jardin éco

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>