Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La brocante du village.

Publié le par Bruno

La brocante du village.

Dernier jour pour les inscriptions en Mairie, (ce soir vendredi 4 septembre de 17h à 18h.) si vous souhaitez un emplacement pour la brocante du dimanche 6 septembre 2015.

Après il sera trop tard...

Publié dans Brocante du village

Partager cet article

"Les grands esprits se rencontrent"...

Publié le par Bruno

"Les grands esprits se rencontrent"...
La photo du scooter sur le rond point MBK, revisitée par Carlos, artiste photographe à Alméria. (Espagne)

Coïncidence troublante, au moment de la publication de l'article " la brocante se prépare" du 31 Août dernier avec le cliché du scooter, l'ami Carlos travaillait sur la retouche de cette même photo, prise quelques années auparavant lors d'une visite à Croix-Fonsomme chez les parents de Nicole.

Un scooter qui voyage en Andalousie...
Bravo l'artiste !

Bravo l'artiste !

Publié dans Photos - Vidéos

Partager cet article

"ça sent l'automne"

Publié le par Bruno

Un temps de rentrée avec ce ciel plombé... Il semble déjà loin, le temps de la moisson.

Ce matin, en plus du cartable, il faut prévoir le parapluie. Sur le chemin de l’école, deux options : passer entre les gouttes ou sauter dans les flaques ! Pour les températures, le mercure est en chute libre : après plus de 30 degrés hier il ne dépassera guère les 20° aujourd’hui !

Bonne rentrée scolaire à toutes et tous, particulièrement à nos 4 petits loulous.

"ça sent l'automne"

Publié dans Divers

Partager cet article

La brocante se prépare !

Publié le par Bruno

La brocante se prépare !

Plus qu'une petite semaine pour s'inscrire en Mairie (mardi 1er septembre de 18h à 19h) et (vendredi 4 septembre de 17h à 18h) afin d'obtenir un emplacement de stand.

Aux abords des communes limitrophes, ont été disposés les panneaux d'information dont un, près du célèbre rond point de MBK (autrefois Motobécane) à Rouvroy.

Rond point classé parmi les plus jolis de France...

La brocante se prépare !

Jérémy, employé communal, Christian et moi avons dû délimiter et identifier les emplacements des futurs stands, travaux récents de voirie obligent, rue de l'église ainsi que sur la place du village.

Quant à la météo, pas d’inquiétude.... elle sera correcte !

La brocante se prépare !
La brocante se prépare !

La représentation de ce rond point est une course poursuite du garde champêtre, braconnier à ses heures perdues (lapin dans sa sacoche de la fameuse mobylette bleue sur laquelle j'ai bien roulé étant gamin...) par la mamie à bicyclette avec son panier à provisions et deux jeunes en scotter, l'histoire de MBK à travers le temps.

Photos de Bernard Adoux.
Photos de Bernard Adoux.
Photos de Bernard Adoux.

Photos de Bernard Adoux.

Partager cet article

Terrine de lapin de garenne de Marie.

Publié le par Bruno

Ingrédients:

2 lapins de garenne désossés (soit 1,4 kg de viande), 500 g de chair à saucisse, 800 g de lard maigre, 1 sachet de gelée de madère, sel (10 g pour 1 kg de viande), poivre à votre convenance, 3 échalotes, 2 œufs, thym, laurier, carotte.

Préparation:

Désosser les lapins puis passer la viande au hachoir ainsi que le lard maigre. Mélanger le tout dans un grand saladier, incorporer la chair à saucisse, les œufs, les échalotes émincées, le sel, le poivre et le thym effeuillé.

Mettre la préparation obtenue dans les terrines, décorer avec quelques rondelles de carotte, le laurier et une ou deux branches de thym.

Couvrir les terrines, cuire à 180° pendant une heure, découvrir ensuite et remettre au four une 1/2 heure à la même température.

Vers la fin de la cuisson, préparer dans une casserole votre gelée de madère.

Au sortir du four, enlever la graisse des terrines et la remplacer par la gelée. Laisser refroidir et mettre au réfrigérateur au minimum une nuit avant dégustation.

Un délice ! bon appétit.

Terrine de lapin de garenne de Marie.

Publié dans Recette " maison "

Partager cet article

Un classement encourageant pour le blog.

Publié le par Bruno

Il est déjà loin le premier hit du 16 Mars 2013 avec la millième visite d'internaute sur le blog "brunoderemaucourt" . (Petit clin d’œil à Blandine de Remaucourt). Ce matin la fréquentation est de 62 600 passages depuis sa création.

Évidemment, comme disent les spécialistes du Net, ce n'est pas encore " le buzz " Depuis quelques temps, je compte entre 100 et 150 passages quotidiens, voire 200 certains jours. Une météo maussade entraine plus de fréquentations...

La progression est constante et je vous en remercie toutes et tous, vos commentaires y sont plus nombreux et de grandes qualités tant sur le blog que sur ma page Facebook. Votre suivi est un vrai bonheur et surtout le meilleur des encouragements.
Merci particulièrement à mes fidèles abonnés, pour les autres, sautez le pas... abonnez-vous, c'est gratuit !

Photos capture d'écran sur Overblog France.
Photos capture d'écran sur Overblog France.

Photos capture d'écran sur Overblog France.

Classement des 74 793 Overblog France

A la 1216 ème place, il me reste une belle marche de progression .... (marche ,devrais-je dire sommet)

Publié dans Divers

Partager cet article

Le Noirieu a retrouvé ses pêcheurs.

Publié le par Bruno

Le Noirieu a retrouvé ses pêcheurs.

Beaucoup de vent hier après midi et même la pluie sont venus gâcher une partie de pêche qui avait pourtant bien commencé.

Le plaisir aussi de retrouver quelques Remaucourtois, Jacques et son fils Grégory et même le petit fils s'initiant à la technique de la pêche au coup. Un peu plus loin notre ami Jean-Pierre, installé sur sa place bien décidé à pêcher du "lourd ". Chacun sait aussi que le poisson a une croissance excessivement rapide entre le moment où il est pris et le moment où le pêcheur en fait la description à ses amis...

Ma pêche ne fut pas miraculeuse compte tenue des mauvaises conditions météorologiques, une dizaine de petits gardons, savourés le soir même en friture.

Il est beau notre Noirieu!

Le Noirieu a retrouvé ses pêcheurs.

Ce n'est pas une photo montage, cette amorce Dudulle existe vraiment et je trouve original son slogan...

"Avec l'amorce Dudulle, le poisson pullule!"

Le Noirieu a retrouvé ses pêcheurs.

" Rien ne calme les passions comme la pêche à la ligne; divertissement philosophique que les sots ont tourné en ridicule comme tout ce qu’ils n’ont pas compris… "

Théophile Gautier.

Partager cet article

Recette de la semaine: Tarte aux légumes.

Publié le par Bruno

Recette de la semaine:  Tarte aux légumes.

Voici une recette originale de tarte aux légumes, pour cuisiner les récoltes du jardin.

Ingrédients pour 6 personnes :

1 pâte brisée, 300 gr de ratatouille, 3 œufs, 25 cl de crème fraîche, 100 gr de fromage râpé, thym.


Préparation 15 min (hors préparation de la pâte brisée et de la ratatouille) :

Étaler la pâte brisée directement dans le plat. Verser dessus la ratatouille. Dans un saladier, mélanger les œufs, la crème et le fromage râpé. Verser cette préparation sur les légumes dans le fond de tarte. Saupoudrer de thym.

Enfourner environ 30 minutes à 180°c en chaleur tournante.

Bon appétit !
Recette de la semaine:  Tarte aux légumes.
Recette de la semaine:  Tarte aux légumes.

Publié dans Recette de la semaine

Partager cet article

Un ami du jardinier s'invite chez Pascale et Yannick.

Publié le par Bruno

Un ami du jardinier s'invite chez Pascale et Yannick.

Profession : assistant-jardinier

Le hérisson est un assistant-jardinier très utile et efficace. Il fait disparaître tous les insectes qui se nourrissent des légumes et plantes du jardin. Son salaire n’est pas très élevé : juste quelques gestes simples (pas de pesticides ni de granulés anti-limaces ou alors ceux qui ne sont pas toxiques pour les hérissons et les animaux domestiques). Le hérisson mange surtout des insectes. Il mange aussi des limaces et des larves qu’il trouve dans le jardin. Il peut consommer jusqu’à 50 grammes de nourriture par jour.

Ses ennemis connus: prédateurs, poison, voiture.

Des prédateurs naturels:

Le hérisson n’a pas beaucoup d’ennemis naturels. Seuls les grands rapaces, comme le Hibou grand duc, arrivent à tuer les hérissons avec leurs serres et leur bec puissant. Le blaireau avec ses longues griffes ouvre le hérisson comme une boîte de conserve. Certains animaux, comme le corbeau ou le renard, se nourrissent des cadavres de hérissons tués sur les routes.

Sac à puces

Les puces, tiques, acariens et autres champignons raffolent de la peau nue entre les piquants du hérisson. Le hérisson n’arrive pas à les déloger. S’il est affaibli, ces parasites peuvent entraîner sa mort. Mais, rien à craindre de la puce du hérisson : elle n’aime que les piquants du hérisson.

Le poison

Les premiers tueurs de hérissons sont les granulés anti-limaces et les produits chimiques utilisés dans les jardins. Le hérisson est empoisonné en mangeant les insectes eux-mêmes contaminés par les poisons.

Les voitures

Les voitures sont la deuxième cause de mort du hérisson. Il se fait écraser soit en cherchant un nouveau territoire, soit en se nourrissant des insectes et des limaces qui recherchent la chaleur du goudron pendant les nuits d’été.

Chez Pascale et Yannick, notre hérisson est plutôt choyé, il se nourrit de croquettes du chat....

Photos FB de Yannick Lengrand

Photos FB de Yannick Lengrand

Publié dans Flore et faune

Partager cet article

Le château de Remaucourt à l'honneur dans la presse locale.

Publié le par Bruno

Le château de Remaucourt à l'honneur dans la presse locale.
Les châteaux de l’Aisne: Remaucourt, l’éternelle séductrice.

Article publié le 19/08/2015 dans l'Aisne Nouvelle par Grégory Beuscart (texte) & Gaël Hérissé (photos).

Trois châteaux se sont succédé ici en l’espace de douze siècles. Mais avec, à chaque fois, un point commun : l’art du romantisme. On y passe, parfois, pour y jeter un regard furtif. Mais on n’ose y pénétrer, de peur de rompre la quiétude des cygnes qui ont élu domicile sur la rivière Somme qui traverse les neuf hectares de la propriété. Le château de Remaucourt rompt cette sérénité le week-end, à l’occasion de réceptions, parfois, de mariages, beaucoup.

Une agitation heureuse et bienveillante, qui n’a pas toujours été le quotidien de cette demeure dont l’histoire remonte au VIIIe siècle. Le domaine de Tronquoy, fortifié sous le joug de l’église romaine, régnera neuf cents ans. Avant qu’un héritier de la famille Delatreille, qui y régnait, fasse construire un château pour la belle Vandeghem, sa tendre demoiselle venue de Belgique.

" Château de la dame blanche " Le lieu de villégiature ne résiste pas aux excès de la Révolution française. Rapidement reconstruit en pierres blanches, ce qui lui vaudra le surnom de « château de la dame blanche », la demeure, de style classique, ne sera pas épargnée par la Première Guerre mondiale, subissant, à l’instar de nombreux bâtiments prestigieux dans l’Aisne, les affres du conflit. Réquisitionné par l’armée allemande, il subit de graves dommages. Et si en 1918 il est toujours debout, ses façades étaient criblées d’éclats et surtout, ses appartements étaient totalement dévastés.

" Bon nombre d’officiers se retrouvaient le bas de culotte au niveau des bottes "

Il faudra trois ans pour faire oublier les dommages du conflit, et restaurer le château à l’identique, afin qu’il retrouve sa sérénité. Une forme d’insouciance dont le propriétaire, un Italien, ne pourra jouir que quelques années. En 1940, les Allemands s’approprient de nouveau le domaine, le transformant en Kommandantur. Mais aussi en casino et en maison de plaisirs. Un adage circule d’ailleurs lors de cette époque obscure : « En juin 44, bon nombre d’officiers se retrouvaient le bas de culotte au niveau des bottes », confie le propriétaire du château. « On a retrouvé des inscriptions, des croix gammées, des noms de soldats allemands et leurs grades sur les murs à l’étage », confirme Weyrner Capiez.-Duchatelle, son fils.

L’endroit, devenu un lieu de débauche, sera pourtant miraculeusement épargné par les dommages causés par la guerre. Mais il souffrira des blessures de l’oubli durant plusieurs décennies. Laissé progressivement à l’abandon par ses différents propriétaires qui le négligent, le château de la dame blanche va retrouver de sa pureté sous l’impulsion de la famille Capiez-Duchatelle.

" Le coup de cœur immédiat "

Déjà propriétaire d’un château dans le Cambrésis, la famille Capiez-Duchatelle rachète le château de la dame blanche en février 2004. « Mon père, mon grand-père et ma grand-mère étaient passés là par hasard, ça a été le coup de cœur immédiat », raconte le fils. La famille va rendre de sa superbe à cette demeure en l’aménageant à son goût, tout en conservant le charme et le mystère de cette bâtisse qu’ils vont rebaptiser "château de la louve blanche", en hommage au chien-loup tchécoslovaque que le propriétaire élève dans sa propriété.

Le château est ainsi passé à un autre chapitre de sa tumultueuse existence, puisqu’il est devenu le lieu rêvé pour des célébrations de mariages notamment. Des stars de cinéma, comme Lambert Wilson, se sont d'ailleurs laissé séduire par son intérieur alliant le modernisme au romantisme. Et se sont laissé guider, comme tant d’autres, loin des tumultes de la ville, au gré de leurs humeurs, dans les jardins à la française et à l’anglaise, en partie dessinés par Jean-Pierre Barillet-Deschamps, créateur du parc parisien des Buttes-Chaumont. Un parc classé depuis à l’Inventaire du patrimoine national.

Le château de Remaucourt à l'honneur dans la presse locale.
Le château de Remaucourt à l'honneur dans la presse locale.

Publié dans Le village

Partager cet article

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>